Les Demoiselles de Bruxelles
Les Demoiselles de Bruxelles

Beauté: les favoris du mois de novembre

Par Valerie le 29 Nov 2016 dans Beauty

On sait pas vous, mais nous on arrive doucement à cette période de l’année où la peau commence à tirer, les lèvres à se gercer et où il faut repenser notre trousse de soins sous peine de finir parcheminée (comment ça, ça ne se dit pas? Ca se ressent en tout cas). Voici donc notre sélection du moment, avec quelques incontournables (et on ne va pas jouer aux fans de la nouveauté sans raison: si un produit est une merveille, il restera à sa place et reviendra).

Favoris beauté

  • Le Clarisonic: On l’a comparé au Foreo et honnêtement il n’y a pas photo. Son système de pulsations désencombre la peau de tous les restes de maquillages et de pollution. A tel point, d’ailleurs, qu’il est normal que beaucoup d’impuretés « sortent » les premiers jours, ce qui ne doit pas nous faire baisser les bras. En gros, on risque d’attraper quelques boutons mais il faut persévérer et le résultat, au bout de quelques semaines, en vaut vraiment la peine. On entend pas mal de personnes avoir peur d’un effet décapant, et on vous rassure: tant que vous utilisez un « savon sans savon » (à savoir qui ne mousse pas et ultra-doux), il s’agit d’une légende urbaine. De toute façon, vu que c’est le seul type de savon qui vaille la peine d’être utilisé, on se demande de toute façon pourquoi vous en utiliseriez un autre, mais c’est une histoire sur laquelle on reviendra… PS: le nouveau modèle (sans « manche ») est tellement plus facile à l’emploi qu’on vous conseille vivement de faire l’impasse sur les anciens modèles: plus petit, tenant droit, plus maniable… vous ne le regretterez pas.

 

  • LACM 1 de Environ. Alors là, utilisation à réserver à celles qui connaissent déjà la gamme et vont en institut. Ce masque de peeling (il s’agit ici de la concentration la plus faible) a pour but d’égaliser la peau et d’augmenter la production de collagène. Pourquoi? Parce qu’avec l’oxydation (le simple fait de respirer) et les UV (le fait de se promener en plein jour), la perte de collagène fulgurante à partir de 30 ans est le principal facteur de vieillissement de la peau. Et comment augmente-t-on le collagène? En attaquant légèrement la peau, car elle produit du collagène pour se défendre; d’où les acides. Ce produit n’est normalement utilisé qu’en institut et il faudra discuter avec votre esthéticienne pour être certaine que vous l’utilisez correctement. Mais une fois le mode d’emploi encodé, il est miraculeux: il efface les pores, repulpe l’épiderme, lisse la peau… Bref, enfin un masque efficace!

 

  • Le Roll CIT d’Environ (encore et toujours). Oui, on sait, ce n’est pas une marque mainstream mais on va vous en parler souvent car elle est incroyablement efficace pour le prix d’une crème Lancôme, à savoir luxe mais pas de quoi se couper un bras comme La Mer et consorts. Ici, il s’agit de ce rouleau plaqué or (il existe un modèle nettement plus abordable aussi) qui micro-perce la peau, toujours pour augmenter sa production de collagène. Sauf qu’on le roule après le savon, ce qui permet au sérum et à la crème de pénétrer plus en profondeur dans l’épiderme et de se rapprocher du derme (là où tout se passe, en fait). Les soins pénètrent mieux et agissent au bon endroit, à savoir moins en surface. Rassurez-vous, ça ne fait pas mal, même notre môme de 9 ans a essayé et trouve que « ça chatouille ». Pour dire, on le passe sur la peau des paupières sans souci. C’est plus au niveau du porte-feuille qu’on le sent passer, puisque la version plaqué or coûte plusieurs centaines d’euros, mais on n’en a pas regretté le moindre centime quand on nous donne jusqu’à 8 ans de moins que notre âge réel…

 

  • BioEffect EGF Serum. Ce sérum islandais booste lui aussi la production de collagène (décidément) en se basant sur des actifs naturels végétaux. En somme, vous l’aurez compris, le collagène est notre ami. Soyons honnêtes, aucun produit actuel n’a trouvé comment le maîtriser totalement: les molécules de collagène pur sont trop grosses pour pénétrer l’épiderme et l’autre option consiste à prendre des morceaux de collagène, plus petits, pour qu’ils pénètrent et créent une réaction en chaîne qui relancera la production dans l’épiderme et ensuite dans le derme si on a de la chance (sauf que ce n’est pas du collagène complet). Bref, on attend encore la solution miracle qui ne tronçonne pas l’actif pour le rendre absorbable. En attendant ce Graal, BioEffect est la meilleure version disponible actuellement et fonctionne bien. On remarque assez rapidement un changement au toucher, ce dont peu de produits peuvent se targuer. Pour vous dire, on en est à notre cinquième flacon, c’est qu’on en est convaincues! A choisir, adoptez le sérum plutôt que les crèmes.

 

  • L’Huile Souveraine de Dior Prestige. Nous sommes de grandes fans des huiles. En effet, comparé aux crèmes, elles ont l’avantage d’être beaucoup plus « pures » dans leur composition. On n’imagine pas tous les produits ajoutés pour stabiliser l’huile et l’eau des crèmes habituelles. Ici, rien de tout cela. Concentré en absolu de rose souveraine et contenant des huiles 100% naturelles, elle relipide la peau: exactement ce qu’il faut en ce moment pour lutter contre la sécheresse due au vent et au froid. Oui, elle fait partie des produits les plus chers de la marque, ce qui s’explique par la rareté des ingrédients ( une crème n’est pas toujours chère parce qu’elle est efficace, elle l’est généralement car ses ingrédients sont rares ou précieux, alors que des actifs moins chers fonctionnent aussi). La rose est encensée comme la panacée des anti-âge, même en huiles essentielles, elle est la plus chère du lot, donc ce prix n’est en soi pas étonnant. Maintenant, si vous souhaitez passer aux huiles pour faire un tour d’essai, on vous suggère plutôt de commencer par le best-seller de Kiehl’s: La Midnight Recovery Concentrate, plus abordable et terriblement efficace. Vous pouvez aussi expérimenter avec une solution d’huiles essentielles préparée par votre pharmacien, Pranarôm dispose de plusieurs « recettes ». D’une façon ou d’une autre, adopter les huiles, surtout en soin pour la nuit, ne peut être qu’une bonne décision, même pour les peaux grasses qui sont très souvent aussi déshydratées. L’avantage est qu’on s’en fiche de briller du nez en plein sommeil…

On avoue, pour cette première version de « dans notre trousse de soins », on a fait fort et il s’agit de produits de luxe. Rassurez-vous, ce ne sera pas toujours le cas. Mais là, avec le treizième mois qui approche et notre entourage qui nous demande ce qu’on veut pour Noël, on s’est dit que c’était le moment ou jamais de viser le très haut de gamme… Petits conseils de  » dupes » sans l’être vraiment: si vous n’avez pas de Clarisonic, utilisez au moins un gant de toilette en coton (ou en lin) blanc et propre à chaque lavage. Le masque n’est pas très cher mais plus difficile à trouver: il existe des lotions aux acides qui utilisent le même système mais au quotidien et mini-doses, comme le Liquid Gold de Alpha H. Le roll existe aussi chez Filorga où il est vendu avec un soin. Pour l’huile, on vous a indiqué la variante chez Kiehl’s et pour le sérum, malheureusement, on n’a pas encore mis la main sur une équivalence…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

*