Les Demoiselles de Bruxelles
Les Demoiselles de Bruxelles

C’est dans le sac de novembre

Par Valerie le 23 Nov 2016 dans Humeurs

On y transporte notre vie et nos derniers coups de coeur… Que se cache-t-il dans notre sac ce mois-ci?

sac novembre Demoiselles de Bruxelles

Le sac: un Albert de Jérôme Dreyfuss

D’habitude, on aime nos sacs comme notre café: noir. Mais à force de ressembler à un croque-mort et de s’entendre dire qu’il nous faudrait un peu de couleur, on a fini par se laisser tenter par un bordeaux quasi violine très en dehors de notre zone de confort. On aurait pu être petit joueur et prendre un gris, mais non, quand on fait les choses, on les fait bien! Donc, du bordeaux. C’est une couleur qui passe avec du noir, est superbe avec du gris, ne s’oppose pas au camel, voire au foxtail de saison. En été, il ira très bien avec du blanc éclatant. Bref, on a osé.

Quant au modèle, il est étonnamment léger, en daim et a trois grandes poches. On avoue, on est fan des poches. Rien de plus difficile qu’un sac avec une seule grande poche où tout se mélange… Ici, il y a trois grands compartiments qui peuvent aussi se rapetisser si on les zippe. Notre grand Filofax A5 rentre impeccablement, ce qui est un exploit et il se porte à l’épaule ou en bandoulière pour celles qui les aiment hauts, comme cela se porte pour le moment.

Le portefeuille: Clio Goldbrenner

Ok, désolées, c’est un ancien modèle que l’on trouve encore sur les vide-dressings mais que la créatrice ne produit plus pour le moment. Pourquoi celui-ci? Car on accède à tout en une seule main, la carte la plus haute se retire en une fraction de seconde quand il faut payer en vitesse, la pochette pour la monnaie est ultra-pratique et il y a suffisamment d’encarts pour y mettre toutes nos cartes, y compris celles de fidélité.

Sans compter qu’il est beau, tout simplement. Il existait aussi en léopard camel. Si vous en trouvez un, on vous le conseille vivement.

L’agenda: Hobonichi Cousin A5

On aura l’occasion, vu les fans de papeterie de l’équipe, de revenir sur la sélection des agendas 2017. Ici, il s’agit d’un Hobonichi, qui est le modèle le plus complet sur le marché: deux pages mensuelles, deux pages hebdomadaires et une page par jour. Tous les modèles sont compris en un seul volume, ce qui permet de gérer le professionnel, le privé et le familial en un seul endroit. Il nous sert aussi de kakebo, de planificateur de social media et de meal planner, c’est dire!

En dehors d’être ultra-complet, ce qui fait la célébrité de l’Hobonichi est son papier Tomoe River: ultra-fin (ce qui lui permet d’avoir autant de feuilles sans prendre trop de place). Conques pour pouvoir être utilisé avec des stylos plume, il ne perce pas, malgré sa finesse de papier-bible: une merveille. On comprend pourquoi ses fans se lancent à l’assaut du site dès la mise en vente des nouveaux modèles, pour lesquels on peut acheter des covers sur mesure. Perso, on a pris un papier auto-collant à motif marbre (trouvé au Brico, tout simplement) pour le recouvrir.

Le Baume Aromatique Résurrection pour les mains d’Aesop

Ecorce de mandarine, feuille de romarin et cèdre de l’Atlas: on ignore laquelle de ces odeurs nous a conquises ou  si c’est l’ensemble mais impossible de s’en passer, surtout en cette saison. C’est bien simple, on l’aime tellement qu’on a acheté le savon et la notion lavante sans rinçage pour l’accompagner.

Notre trousse d’écriture

Là, on se la joue snob vu que notre passion du moment est d’écrire en gris. Genre, la couleur la moins facile à trouver (essayez, vous verrez!). Notre sélection du mois:

Pilot Juice Pen en Gris 0.5

Porte-mine Critérium 2mm de BIC

– Stabilo point 88 en 0.4 gris foncé (le gris clair ne se voit pas assez pour écrire)

Zebra Mildliner en gris pour flouter les textes sans s’arracher les yeux

– La fine trousse noire vient de Flying Tiger