Les Demoiselles de Bruxelles
Les Demoiselles de Bruxelles

Comment survivre physiquement à un lendemain de veille?

Par An So le 15 Août 2014 dans Bien Etre, Humeurs

ontley

Vendredi soir est arrivé, je trépigne d’impatience à l’idée de passer LA SOIRÉE DE l’ANNÉE ! Qu’il s’agisse de la soirée hype du moment, ou du bar du coin, ce sera parfait. Je passe une heure devant mon miroir pour feindre le naturel (Hé oui, c’est ça le talent) et enfin rejoindre les copains.

Mais le lendemain matin, je suis désenvoutée, tête de travers et culpabilité remplacent l’optimisme de la veille… effectivement ces quelques verres d’alcool ont fait monter mon quota de K/Cal de manière exponentielle avec cette façon perverse d’avoir l’air de ne pas y toucher. Et, qu’on se le dise, je ne suis pas de ces stars qui possèdent un coach privé et ne prennent jamais un iota de graisse.

Deux solutions :

  • Je culpabilise dans mon lit et me plains (ce qui peut avoir un côté jouissif mais à très court terme)
  • Je bouge ce qui la veille resplendissait dans cette jolie petite tenue vers la salle de sport

Alors oui, je le reconnais, un lendemain de veille, son lit est ce que l’on chérit le plus, mais faites-moi confiance : s’activer procure un bien-être psychologique et physique non négligeable.

 

Mais comment faire ?

Première étape : un bon petit déj (ou déjeuner c’est selon) pour remettre son estomac en place.

Deuxième étape : digestion et puis direction salle de sport. Un « lendemain de veille » il est important de mettre l’accent sur le cardio (donc si le temps le permet, on peut aussi chausser nos running et courir en extérieur).

Troisième étape : Le sport, bah oui ! N’hésitez pas à amener une copine, parler de la soirée prendra autant de temps que le cardio ! A défaut, une musique entraînante améliore les performances, alors pourquoi s’en priver ?

La course est ce qui nous fait perdre le plus de poids, mais faire du vélo ne sera pas condamnable. Faut pas exagérer non plus !

Étant donné que dans un premier temps nous allons dépenser 80%de glucides (énergie directe) et 20% de lipides (les graisses qui sont stockées), et que ce pourcentage s’inverse au plus long est l’effort, il est donc important de fournir une activité sportive qui dépasse les 30min.

Si le temps semble trop long, changer de machine. 20minutes de vélo et 20minutes d’elliptique c’est parfait ! Mais alors pas question de perdre du temps entre chaque machine sinon votre rythme cardiaque descend et vous perdez les efforts déjà fournis.

Car pour puiser un maximum dans les lipides, il faut faire comprendre au corps que  puiser dans les graisses des énergies directes ne sera pas suffisant.

Les 40 minutes écoulées, oui vous serez épuisée, mais tellement bien (essayez pour voir)! Toutes les toxines de la veille sont parties, je n’ai peut-être pas maigri, mais en tout cas cette soirée ne m’aura pas fait grossir. Je suis presque une star finalement ! (Même si je me demande  pourquoi personne ne me félicite !)

Anne-Sophie Postiau

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

*