Les Demoiselles de Bruxelles
Les Demoiselles de Bruxelles

L’imitation est la forme la plus sincère de la flatterie?

Par Valerie le 22 Mai 2015 dans Humeurs, Opinion

 

Help !es demoiselles ont besoin de tes

Bonjour toi,

Oui, toi. Si tu vois ce message, c’est que tu es de la famille/ un(e) ami(e)/une lectrice-un lecteur ou qqun de notre réseau.

On t’écrit en direct parce qu’on a besoin d’un conseil…

Dans le groupe monde des internetz, il existe depuis peu un nouveau blog collaboratif féminin bruxellois, axé lifestyle, qui aime le rose et le blanc, et qui a choisi de s’intituler Les XXX de Bruxelles.

C’est embêtant… Pas seulement pour les rédactrices du blog (qui préparent une nouvelle ligne éditoriale pour la rentrée) ou pour nos projets, après avoir déjà mis pas mal de nos économies pour déposer le nom et le protéger parce qu’on y tient, on s’y est cassé la tête longtemps et qu’on l’aime fort. Mais aussi pour nos contacts professionnels, qui peuvent facilement confondre les deux supports. Ca doit certainement être très embêtant pour les filles de l’autre blog, qui ont l’air sympa au premier abord et affirment qu’elles ne savaient pas que cela pouvait poser problème, car elles courent aussi le risque d’être vite confondues sur la blogosphère. On est mal à l’aise, et il faut le dire, on se sent flouées.

Alors, on veut te demander comment on peut gérer ça au mieux. On avait pensé à demander qu’elles mettent « à Bruxelles » plutôt que « de Bruxelles », par exemple. C’est pas top mais c’est une piste. Les conseils les plus enflammés nous enjoignent à défendre nos droits et notre marque déposée devant un tribunal. Ce serait efficace mais bon, Les Demoiselles, c’est à la base pour mettre en avant de belles plumes dans la blogo parce qu’on croit qu’il y a de la place pour tout le monde et qu’avancer en groupe est plus bénéfique pour ce nouveau média. Donc tout le contraire d’un règlement de compte à OK Corral, en fait.

C’est un bon « case » à bien y réfléchir… Quelle est la meilleure solution à leur proposer? Une solution qui respecte nos droits, notre travail, notre originalité et les contacts que l’on a mis des années à mettre sur pied, tout en leur gardant la porte ouverte pour qu’elles aussi puissent découvrir cet univers qu’on espère encore chaleureux et collaboratif… Elles doivent nous recontacter la semaine prochaine et on aimerait beaucoup avoir quelques pistes.

Comment réagirais-tu à notre place? Quels sont tes conseils?