Les Demoiselles de Bruxelles
Les Demoiselles de Bruxelles

Oublie les sites de rencontres, tente un MMORPG[*]

Par Sun Jae le 15 Sep 2014 dans Culture

Non mais revenez, je ne parle pas d’une sous-espèce de morbacs booster de libido!

Voyez-vous, avec les pubs pour les sites de rencontres dont on nous abreuve à la télé, qui vont du flirt innocent à la recherche du chirurgien de Grey’s Anatomy en passant par la case youplaboum, il devient de plus en plus difficile de faire la part des choses. Et pourtant, rencontrer son âme soeur via le net est devenu la norme. Il y a 10 ans de cela, on rougissait en avouant qu’on avait rencontré son mec/sa nana via un phone dating. De nos jours, quand on demande où on a bien pu rencontrer une telle perle, on lâche un « ho, sur le net, via [site de rencontre/de flirt/de fesses] » sans aucune gêne. Un profil, des centres d’intérêts, une photo, olé olé ou pas, et hop, on se lance.

Mais il existe un autre chemin, peu connu, que l’on emprunte par la petite porte de la ruelle un peu sombre et qui sent le joueur: les MMORPG.

MMORPG signifie Massively Multiplayer Online Role Playing Games. Oui, c’est un jeu vidéo. Mais on est loin d’Animal Crossing ou du Professeur Layton, aussi sexy et désirable qu’une banane brune. L’un des plus connus étant l’immortel World of Warcraft.

Warcraft

Illustration: gobelin-cupidon « love is in the air », Warcraft, Blizzard Entertainment Inc.

Comment ça marche, un MMORPG? Et pourquoi s’y mettre pour rencontrer quelqu’un?

Les MMORPG se jouent en général via PC (y en a sur console aussi), et selon le jeu et le graphisme qui sera hyper réaliste ou plutôt simpliste, il faut une véritable machine de guerre ou un modèle standard. De plus en plus de MMORPG sont devenus gratuits, il suffit de télécharger le jeu via la plateforme officielle et hop, c’est parti mon kiki. D’autres sont restés payants, le prix variant selon l’ancienneté du jeu (parfois, les packs avec les add-ons – les suites et mises à jour – sont plus intéressants), et un abonnement mensuel qui tourne aux alentours de 12-15€ en général.

Mais pourquoi draguer via un jeu? C’est vrai, cela s’adresse surtout aux romantiques qui aiment prendre leur temps, ou à ceux qui aiment fantasmer sans prendre de risque. Car voilà la différence: ici, on va interpréter un personnage et le faire évoluer dans un autre monde. On va lui donner l’apparence que l’on désire, changer son caractère et décider de son histoire. Comme sur Meetic quoi…

Une fois votre personnage créé, il vous faudra trouver un serveur francophone, mais aussi RP (role playing – jeu de rôle), car selon le serveur, vous aurez droit à un « Bonsoir Mylady, daignerez-vous nous faire l’honneur de participer à cette chasse aux démons? » si il est RP, ou à un « hé, tu baises pour un choco, lol stfu n00b » si il ne l’est pas. Bien évidemment, le serveur RP ne garanti pas la présence de gens de bonnes moeurs et l’on peut toujours tomber sur un boulet qui vous lâchera un « le RP sa pu » qui fera saigner vos yeux.

S’en suit alors une recherche sur le net d’une guilde RP, un groupe de joueurs que vous pourrez contacter via leur forum afin de les rejoindre, et avec lesquels vous pourrez partager moultes aventures et tisser des liens. En général, ces guildes ont ce que l’on appelle un canal privé, sur lequel les joueurs se parlent normalement, tandis que sur le canal public que tout le monde peut voir, ils interprètent leurs personnages, comme au théâtre. Ces guildes ont aussi des guildes amies, qui agrandiront encore votre cercle de connaissances.

Outre le côté ludique et théâtral de la chose (vous pourrez frimer en disant que vous êtes un gamer/une gameuse et apprendre le langage fleuri des jeux vidéos), vous allez à présent aborder le côté romantique.

Dans un premier temps, le truc est de savoir qui se cache derrière le personnage qui vous chatouille. Imaginez: vous êtes un mec qui interpréte un chevalier à l’armure scintillante et aux pectos dignes de ceux de Dwayne Jonhson, et vous tombez raide dingue amoureux d’une superbe elfe de la nuit au corps de déesse, à peine vêtue d’un petit pagne et d’un cache-tétés en perles bien qu’elle soit une guerrière (énigme qui n’arrête pas de titiller mes neurones par ailleurs). Seulement voilà, derrière cette elfe dont vous êtes fou, se cache Roger, métallurgiste de 56 ans, 114 kg tout mouillé et fumeur invétéré (on va faire l’impasse sur le singlet aux auréoles jaunes). Comment désamorcer la chose: tout simplement en entamant une discussion RP avec le perso, mais en ayant en parallèle une discussion « réelle » avec le/la joueur/joueuse.  De cette manière, vous serez sûr que non seulement vous tomberez amoureux du personnage, mais aussi de la personne derrière son écran.

La dernière phase est celle de l’irl (in real life – rencontre « en vrai »). Mais en général, à ce stade là, il y a déjà eu échange de mails, de photos, chat en jeu et hors jeu.

Voilà, vous êtes paré(e)s pour non seulement devenir un/une gameur/gameuse, mais en plus, vous aurez trouvé quelqu’un qui partage la même passion que vous, à savoir les MMORPG, et en compagnie de qui vous pourrez devenir des no life bouffeurs de pizza qui jouent non stop sans se laver pendant trois jours. Et ça ‘est vraiment de l’amour!

Gameurement vôtre,

Sun Jae


[*]  Je ne suis en aucun cas responsable en cas d’addiction aux jeux en ligne, et je décline toute responsabilité en cas de rencontre romantique suivie de la naissance d’un poupon 9 mois plus tard.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

*