Les Demoiselles de Bruxelles
Les Demoiselles de Bruxelles

Pour en finir avec le déséquilibre alimentaire

Par Marie le 05 Avr 2015 dans Beauty, Bien Etre, Food

Audrey est une jolie fille brune, dynamique, au regard pétillant. D’emblée, elle donne envie de rayonner comme elle.

Audrey est coach en nutrition (jusqu’ici, tout le monde suit) et de vie… De vie ? Hein ???
Oui, de vie. Car pour elle, (ré)apprendre à manger correctement, ce n’est pas juste aligner les « bons » aliments, c’est aussi, et surtout, comprendre et modifier ses habitudes alimentaires, changer sa manière de vivre et de se nourrir sur le long terme… Et ça, cela implique donc un changement de vie.
Mais attendez avant de trembler et de vous dire que ce système n’est pas pour vous (aaaaaah, la résistance au changement !), on va vous expliquer pourquoi ça marche et… comment y arriver !

Audrey

Tout d’abord, présentons un peu Audrey, comment en est-elle venue à ce métier ?

« J’ai pris très tôt conscience de l’importance d’une alimentation et d’une vie saine, mon père étant décédé d’un cancer. J’ai toujours énormément lu sur l’alimentation, mes amis, ma famille venaient régulièrement vers moi en posant des questions à ce sujet et je me suis rendu compte que j’avais souvent les réponses. Cela me passionnait réellement. A la base, je bossais dans l’événementiel et dans le milieu de la mode, c’est un boulot et un milieu stressants et, petit à petit, j’ai réalisé que ce n’était pas ma voie.  Du coup, j’ai décidé de faire de ma passion un métier… Comme je n’avais pas de diplôme dans ce domaine, j’ai cherché tous azimuts une formation qui me conviendrait. Je n’ai rien trouvé de bien convaincant en Belgique, les formations étant à mes yeux toutes un peu biaisées et favorisant certaines idées toutes faites sur la nutrition qui ne sont pas forcément les meilleures. Je cherchais une formation qui ait une approche holistique de la nutrition, donc qui ne parle pas seulement d’apprendre à bien se nourrir, mais qui prenne également en compte toutes les facettes de la vie des gens : leur job, leur vie de famille, leur quotidien,… J’ai finalement trouvé mon bonheur dans un institut new yorkais, l’Institute for Integrative Nutrition. Je me sentais en phase avec cette formation et, en plus, cet institut a une solide réputation et de nombreux coachs réputés en sont issus ainsi que des gens renommés dans le monde de la santé. J’ai donc foncé. »

Et en quoi consiste son job de coach en nutrition et… de vie, alors ?

« Mon approche est globale. Au delà de l’aspect nutrition et santé, je prends en compte d’autres aspects de la vie des gens : l’environnement, le mode de vie, la famille, les sports pratiqués,… En fait, concrètement, j’avance de manière personnalisée avec chaque personne. Il n’y a pas de recette toute faite, je tiens compte des désirs et des besoins de chacun. »

Concrètement, cela se passe comment ?

« La personne prend un rendez-vous et je lui envoye un petit formulaire qui permet de faire un bilan lors de notre première rencontre. A ce moment, je laisse la personne s’exprimer, en à peu près une heure, on détermine ses objectifs : perdre du poids, régler un problème de santé, combattre des intolérances, adapter un régime alimentaire pour une pratique sportive,… (Audrey est également en train de suivre un nouveau cursus Précision Nutrition canadien pour se spécialiser dans la prise en charge de l’alimentation des athlètes, ndlr)
Ensuite, je propose des « packs » de 3 à 6 mois en fonction des besoins et des demandes de mon client. Attention, ces packs ne sont pas figés dans le marbre, on peut travailler 3 mois et simplement ajouter quelques séances en plus sans être obligé pour autant de reprendre 3 ou d’allonger d’office à6 mois ! C’est vraiment selon les besoins de chaque personne.
C’est là que le coaching intervient. L’idée est de faire changer les habitudes alimentaires petit à petit, on y va par petits changements, par adaptations simples. Il y a deux rendez-vous par mois et, à chaque fois, on fait un mini bilan et on met en pratique de nouveaux petits changements. Le mini bilan permet de voir ce qu’il s’est passé, d’un point de vue physique mais émotionnel aussi. Et on discute de tout cela, j’adapte en fonction du ressenti et de la demande de mon client. Tout est vraiment personnalisé. Les sessions peuvent avoir lieu de visu comme par Skype. C’est souvent bien plus pratique d’ailleurs pour les gens actifs ! Après chaque session (de 40-45 minutes), j’envoie un petit mail récapitulatif avec des informations complémentaires. Et je reste toujours dispo entre les sessions par téléphone ou par mail si nécessaire.

Mais en fait, ce n’est pas vraiment un « régime », alors ?

« Non, ce n’est pas un régime. J’offre une solution sur le long terme, pour apprendre à manger équilibré. Certes, on maigrira mais en prenant le temps et en ne se privant pas forcément, simplement en changeant ses habitudes et en adoptant d’autres en douceur. Je vais dans le sens du sain et de l’équilibré. Ce qui m’étonne dans la vie d’aujourd’hui, c’est qu’on passe de déséquilibre en déséquilibre : on grossit en mangeant mal et déséquilibré et ensuite on va maigrir en mangeant tout aussi mal et déséquilibré ! Le but est que la personne puisse cesser de passer d’un extrême à l’autre.
Dans ce contexte, et puisque je favorise une approche holistique, je conseille de pratiquer une activité sportive adaptée à la personne qui vient me voir. Je n’oblige pas de faire telle ou telle activité, on prend le temps de réfléchir à celle qui conviendrait le mieux. Inutile de conseiller des séances de crossfit à quelqu’un qui n’a jamais fait de sport ! On peut reprendre en douceur avec de la natation, des marches en forêt,… Mais une pratique sportive régulière, 2 fois par semaine, est importante. Les bénéfices vont au delà de la simple santé physique, cela permet de mettre le cerveau au repos, cela favorise les rencontres, cela permet une bonne oxygénation, cela détend,… Me dire qu’on n’a « pas le temps » est une excuse non valable, il y a toujours moyen de se trouver l’une ou l’autre petite plage horaire pour faire un peu de sport. »

Mais si on ne veut pas d’emblée se lancer dans un coaching sur le long terme, que propose Audrey ?

« Je donne aussi des conférences dans des entreprises ou les milieux sportifs, cela peut déjà apporter des pistes de changement !
Sinon, j’ai également créé une « Journée entre copines » à la demande… de mes propres copines en fait ! Donc je donne une mini-conférence, ensuite on fait des smoothies (la spécialité d’Audrey sont les smoothies verts, il y a d’ailleurs de délicieuses recettes sur son site), on les boit, on en discute… C’est un peu à la carte, ça peut être une mini-conférence puis une partie pratique ou encore faire des courses ensemble et cuisiner et on peut ajouter à cela un mini bilan de chaque participante pendant 20-30 minutes… Cela permet d’avoir un bel aperçu des changements qu’on peut déjà mettre en place et de recevoir plein d’info intéressantes. Et puis, c’est une autre approche de la soirée fille, ça change un peu des soirée Tupperware ! »

Y’a pas à dire, on va vous avouer, ça, ça nous parle aux Demoiselles !

Le site d’Audrey (qui s’appelle très justement Healthy By Audrey) est une mine d’informations et de recettes, n’hésitez vraiment pas à y faire un tour ou bien, tout simplement, à la rejoindre sur les réseaux sociaux (Facebook, Pinterest et Instagram).

Mais laissons le mot de la fin à Audrey :

« Au niveau de l’alimentation en général, mon approche de base est de dire qu’il faut manger le plus varié possible, des aliments non transformés, des légumes, des fruits, de bonnes viandes et de bons hydrates de carbones. Sans perdre de vue que nous sommes unique, chacun est différent et qu’il faut apprendre à se connaître pour savoir ce qui nous convient le mieux. »

Alors, zou, on arrête de se priver atrocement pour ensuite craquer sur le premier paquet de chips qui passe, on vous l’assure : c’est pas le meilleur moyen d’être au mieux de vos formes cet été. Foi d’Audrey !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

*